Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2013

Monsieur Tour Eiffel du Rosa Bonheur

Vous êtes bien assis ? C'est bon je peux tout vous avouer ?

Ok, GO !

Mois de mai, il fait chaud, soirée de ma boîte au Rosa Bonheur.

Bon je vous le dis de suite j'étais en très grande forme (pour changer), en plus je tombe sur un mec vêtu d'un superbe slip de superman... Il ne m'en faut pas plus pour que ça me fasse la soirée.

Mais passons aux choses sérieuses...

Après un tour rapide sur la barre de pole dance de la piste je passe la seconde.

Ce beau gosse aux yeux bleus que j'ai repéré depuis le début de la soirée.

Après le dîner, j'attaque. Ben oui quoi je le voyais déjà discuter avec 2 asiatiques donc j'ai décidé d'aller lui casser son coup et j'ai rappliqué avec ma délicatesse légendaire :)

Et hop je te plie ça en 5 secondes moi, bye bye les asiatiques, place à la petite Blonde



LUI : 24 ans, il bosse à la Tour Eiffel (ouais bon c'est bon hein...)

Donc forcément il fallait voir la dizaine de collègues masculins qui étaient mort de rire en se disant : oulàlàlà il va se faire manger le petit jeunot...

Après une escapade roulage de galoches dans les buissons (j'ai d'ailleurs perdu ma parure de cheveux préféré dans cette histoire moi), on se quitte après échange de numéro de tel.

Le lendemain, il semble que mes collègues se soient passés le mot puisque j'ai le droit à une superbe hommage avec une team tee shirt Tour Eiffel, j'ai même le Tire Bouchon Tour Eiffel. 

Non vraiment je les aime les collègues
3 jours après il rappelle, on se voit et après m'avoir "montré" son appartement je décide de rentrer chez moi.

Et là il me dit "Mais t'es certaine, tu veux pas rester, je te fais le petit déj demain"


Mais bon pour ma part, pas question de rater le dernier métro, j'étais fraichement célibataire et j'avais pas envie de me galérer à dormir chez un autre.

J'avoue une fois dans le métro je réalise que je viens d'agir comme un mec, alors quand même je lui fais un petit SMS de consolation à base de "Je suis désolée, suis sauvage, t'es très gentil mais je déteste ne pas avoir ma brosse à dents".

On se voit, on se revoit, il vient dormir chez moi et là je réalise que je suis atrocement atroce car il a eu le droit  à :

-Ha non tu te couches pas sans te brosser les dents, à ton âge c'est le capital dents qu'il faut préserver

-Je t'ai pris des Pitch pour ton petit déjeuner demain

- Tu prends du lait, pour les os ?

 

Je rigole tellement en vous racontant cela vous avez pas idée.

Bon allez je suis pas un monstre mais j'arrête les petits jeunots

cougar_m.jpg

18/06/2013

Quand je suis sortie avec des mecs qui ne me plaisaient pas forcément

Cela m'est arrivé 2 fois jusqu'ici : 2 fois où je me suis fait un peu violence en tentant de sortir avec des mecs qui ne me plaisaient pas forcément à la base.

La 1ére fois c'était il y a presque 10 ans, il était du genre grassouillet mais on s'entendait vraiment mais alors vraiment bien. Un peu copains comme cochon quoi. Oui mais voilà lui voulait plus, j'ai dit oui et la fin fut assez brutale car au moment de passer la deuxième, j'ai pris la fuite à la vue de son corps enrobé. Je sais c'est tout simplement atroce...femme-horrifiee.jpg

 Le 2eme est plus récent, il était plus jeune et très gentil. Trop gentil, mode labrador bien brave.

Une fois encore je sais, je suis horrible dans ma description.

Mais voilà, je me suis dis à force de tomber sur des gros cons égoïstes, il est plutôt mignon, très bien élevé, propre sur lui alors je tente.

Mais une fois le first kiss échangé, la virilité s'écroule.

Mec collant, pas force de proposition, vraiment pas fun....

Un exemple : J'ai eu le malheur de lui dire une fois alors qu'il était venu me dire bonjour après son footing : ho sexy.

Depuis il se pointait tous les matins transpirant. En fait avec du recul je le soupçonne d'avoir fait genre je vais courir et de se renverser une bouteille d'eau pour faire mine d'avoir fait des heures de sport.

Je fuis, je fuis très vite mais je ne sais comment lui dire.

Je lui dis donc avec diplomatie : "je crois que ça va pas le faire, je t'aime bien mais c'est tout" .

Je suis sympa je vous passe les SMS mode "je m'accroche" venant de sa part

super-glue.jpg

Alors comment dire, ou se trouve la frontière entre le mec collant et le mec désintéressé ?

  • Nous voulons des petites attentions mais pas trop non plus au risque de nous faire fuir.
  • Nous voulons de la virilité mais pas de narcissisme
  • Nous voulons de la gentillesse mais avec une jouissif mélange de virilité sinon trop de gentillesse = homme serpillère 
  • Nous voulons un mec force de proposition pour sortir mais qui nous laisse aussi un peu notre tranquillité quand même...

Oui oui je le reconnais nous les femmes ne sommes pas du tout compliquées...

15/06/2013

La nouvelle femme célibataire, aucun "mâle" à l'horizon :)

Cela fait déjà plusieurs moi que je le constate alors je me dis que ça vaut bien un billet : nous sommes de plus en plus de femmes célibataires et heureuses.

On se raconte presque tout entre filles et c'est vrai que nous ne sommes pas toujours très tendres et surtout nous sommes devenues terriblement intransigeantes je le crains.


sex-and-the-city-serie-tv-46-g.jpg

Déceptions, gros chagrins, lassitude de se faire avoir : bref maintenant ça passe ou ça casse mais nous sommes beaucoup moins prêtent à faire des concessions.

Messieurs, j'espère que vous prendrez bonne note de ma franchise car il est vrai, moi la première je réalise que je suis EXIGEANTE.

Et là où ça devient intéressant c'est que les "nouvelles femmes" ce n'est pas que des trentenaires, j'ai dans mon entourage des amies plus jeunes (24,25 ans) qui le sont également.

Alors pourquoi ?

Toujours de façon transparente je vous le dis, j'ai dans mon entourage 70% des couples qui se trompent. C'est moche mais c'est vrai.

Ce que disent les mecs :

"Mais je l'aime, juste que j'aime bien m'éclater ailleurs"

Ou encore ce mec marié et père de famille qui alors que sa femme attend leur deuxième enfant fait clairement une proposition à une de mes amies d'être sa maîtresse. Classe n'est ce pas ?

Et j'ai beaucoup d'autres exemples...

Je ne dis pas que c'est toujours les mecs qui trompent leur copine : je pense que c'est également valable pour les femmes.

Je ne sais pas trop ce qui se passe dans notre société mais j'ai le sentiment que la notion de fidélité part clairement en vrille.

Alors non quand je constate cela je n'ai pas envie d'être en couple. Ca me fait peur...

Et puis c'est une cercle vicieux car quand on a été trompé on devient méfiant, on laisse peu de chances aux autres OU réaction extrême on décide de s'éclater nous aussi et de prendre et jeter tout ce qui nous fais envie. 

Ps : moi aussi j'ai été la femme trompée et je ne suis pas devenue cruelle et sans coeur pour autant, je crois toujours à la fidélité mais la déception rend méfiant

Tout ce que je veux c'est :